Mardi, 25 Août, 2015



Auteurs passés par Laval et la Mayenne dans le cadre du Festival du Premier Roman ou de la saison littéraire de Lecture en Tête, ils publient à nouveau en août 2015 :





Jeanne BENAMEUR - Otages intimes (Actes Sud)
Invitée en 2001 au Festival du Premier Roman pour Les demeurées (Denoël, 2000), Grand Prix RTL-Lire 2013 pour Profanes (Actes Sud), marraine du Festival en 2013 et 2014,  Jeanne Benameur publie en août 2015 son 12ème roman, Otages intimes. Etienne, photographe de guerre, est pris en otage. Cette histoire raconte son enfermement et sa libération.

Violaine BÉROT - Des mots jamais dits (Buchet Chastel)
Invitée en 1996 au Festival du Premier Roman de Laval pour Jehanne (Denoël, 1995), Violaine Bérot publie en août 2015 son 5ème roman, Des mots jamais dits, écrit lors de sa résidence d'écriture en Mayenne en 2012-2013. Dans ce nouveau roman, Violaine Bérot explore les failles mystérieuses que l’enfance et la famille creusent en chacun.
Lecture en Tête accueillera Violaine Bérot du 8 au 10 décembre prochain.

Laurent BINET - La septième fonction du langage (Grasset)
Sélectionné en 2011 pour son premier roman HHhH (Grasset, 2010), Prix Goncourt du Premier Roman 2010, Laurent Binet publie en août 2015 son 2ème roman, La septième fonction du langage. Le 25 février 1980, Roland Barthes est assassiné alors qu'il transportait un document sur la septième fonction du langage, une fonction qui permet de convaincre n'importe qui de n'importe quoi. Le commissaire Jacques Bayard et le sémiologue Simon Herzog enquêtent parmi la crème du milieu intellectuel français et découvrent l'existence d'une société secrète, le Logos Club.
La septième fonction du langage est en lice pour le Prix Littéraire du 2ème roman 2016.

Diane BRASSEUR - Je ne veux pas d'une passion (Allary)
Sélectionnée en 2014 pour son premier roman Les fidélités (Allary, 2014), Diane Brasseur publie en août 2015 son 2ème roman, Je ne veux pas d'une passion. Après sa rupture avec son amant, l'héroïne réalise qu'elle n'a jamais vécu avec un autre homme que son père qu'elle aime passionnément. La passion qu'elle éprouve pour son père ne l'empêche-t-elle pas de vivre une histoire d'amour avec un autre homme ?
Je ne veux pas d'une passion est en lice pour le Prix Littéraire du 2ème roman 2016.

Sorj CHALANDON - Profession du père (Grasset)
Invité en 2006 au Festival du Premier Roman de Laval pour Le petit Bonzi (Grasset, 2005), Prix Medicis pour Une promesse (Grasset, 2006), Grand Prix du roman de l'Académie Française 2011 pour Retour à Killybegs (Grasset, 2011), Prix Goncourt des Lycéens 2013 pour Le quatrième mur (Grasset, 2013), parrain du Festival du Premier Roman de 2008 à 2012, Sorj Chalandon publie en août 2015 son 7ème roman, Profession du père. Emile subit les lubies et les mauvais traitements de son père, qui s'imagine un jour parachutiste, un autre pasteur ou agent secret américain, devant sa mère indifférente. Une nuit, alors qu'Emile a 13 ans, son père se réveille rebelle chargé de tuer le Général de Gaulle. Il enrôle Emile dans son organisation secrète.
Lecture en Tête accueillera Sorj Chalandon à Laval le 19 novembre prochain.

Eugène GREEN - L'inconstance des démons (Robert Laffont)
Sélectionné en 2009 pour son premier roman La reconversion (Actes Sud, 2008), Eugène Green publie en août 2015 son 7ème livre, L'inconstance des démons. Au coeur du Pays basque, un polar métaphysique, une histoire de possession, d'exorcisme et de sorcellerie, qui interroge la présence du Mal et de la grâce.

Hubert HADDAD - Corps désirable (Zulma) et Ma (Zulma)
Invité en 2005 à Laval dans le cadre de la saison littéraire de Lecture en Tête autour de la réédition de son premier roman Un rêve de glace, Hubert Haddad publie 2 romans en août 2015 : Corps désirable et Ma. Dans le premier texte, alors qu'un neurochirurgien tente de transplanter une tête humaine sur un corps qui n'est pas le sien, le journaliste Cédric Allyn-Weberson perd l'usage de son corps suite à un accident, ce qui remet en question la liaison amoureuse et charnelle qu'il vit avec Lorna. Un récit qui interroge le désir, l'amour et l'identité. Le second texte est une quête sur les traces des haïkistes que l'universitaire Saori, le seul amour de Shoichi, adorait : Santoka, Basho et Saigyo.
Hubert Haddad sera l'un des invités du Festival du Premier Roman et des Littératures Contemporaines, du 28 avril au 1er mai 2016.

Hédi KADDOUR - Les prépondérants (Gallimard)
Sélectionné en 2006 pour son premier roman Waltenberg (Gallimard, 2005), Prix Goncourt du Premier Roman 2006 et Prix du Premier Roman 2005, Hédi Kaddour publie en août 2015 son 4ème livre, Les prépondérants. De la Californie à l’Europe en passant par l’Afrique du Nord, Les Prépondérants nous entraînent dans la grande agitation des années 1920. Les mondes entrent en collision, les êtres s’affrontent, se désirent, se pourchassent, changent.

Isabelle JARRY - Magique aujourd'hui (Gallimard)
Invitée en 1993 au Festival du Premier Roman de Laval pour L'homme à la passerelle (Le Seuil, 1992), Prix du Premier Roman 1992, Isabelle Jarry publie en août 2015 son 13ème livre, Magique aujourdhui, dans lequel l'auteur nous propose quelques visions de ce que pourrait être le monde de demain, ou plutôt de cet «aujourd’hui magique», que nous voudrions enchanté par la technologie.

Denis LACHAUD - Ah ! Ça ira (Actes Sud)
Invité en 1999 au Festival du Premier Roman pour J'apprends l'allemand (Actes Sud, 1998), Denis Lachaud publie en août 2015 son 8ème roman, Ah ! Ça ira. Antoine Léon est arrêté et condamné à 21 ans de prison en 2016. En 2037, le groupe des 68 s'installe dans le jardin Marcel Proust, à Paris. Ils ne veulent plus de la démocratie.

Héléna MARIENSKÉ - Les ennemis de la vie ordinaire (Flammarion)
Invitée en 2007 au Festival du Premier Roman de Laval pour Rhésus (Pol, 2006), Héléna Marienské publie en août 2015 son 4ème roman, Les ennemis de la vie ordinaire. Sept personnages addicts (alcoolisme, sport, jeux d'argent, sexe, cocaïne, etc.) sont réunis par Clarisse, la psy qui les suit, pour des séances de thérapie de groupe. Mais la cure ne les aide pas et ils décident tous les sept de s'associer pour gagner des tournois de poker en trichant et avoir enfin les moyens financiers pour nourrir leurs addictions.

Carole MARTINEZ - La terre qui penche (Gallimard)
Invitée en 2008 au Festival du Premier Roman de Laval pour Le coeur cousu (Gallimard, 2007), Prix Renaudot des Lycéens 2007,  Prix Ouest France / Etonnants Voyageurs 2007 et Prix Ulysse du Premier Roman 2007, Prix Goncourt des Lycéens 2011 pour Du Domaine des murmures (Gallimard, 2011), Carole Martinez publie en août 2015 son 3ème roman, La terre qui penche. Blanche est morte en 1361 à l'âge de 12 ans mais son âme a continué de vieillir afin de perpétuer le souvenir des événements qui ont mené l'adolescente jusqu'à un sort funeste. Depuis sa tombe, elle raconte comment son père l'a conduite dans la forêt, vêtue de ses plus beaux atours et offerte au diable afin de faire cesser les temps de misère et d'éloigner l'ombre du mal noir qui a déjà tant tué.
Lecture en Tête accueillera Carole Martinez le 5 février 2016 à Laval.

Paola PIGANI - Venus d'ailleurs (Liana Levi)
Sélectionnée en en 2014 pour son premier roman N'entre pas dans mon âme avec tes chaussures (Liana Levi, 2013), Paola Pigani publie en août 2015 son 2ème roman, Venus d'ailleurs. Dans de brefs chapitres, Paola Pigani dépeint avec délicatesse chaque nuance de l’exil. En filigrane, la beauté de la ville, le hasard des rencontres, le goût amer de la nostalgie.
Venus d'ailleurs est en lice pour le Prix Littéraire du 2ème roman 2016.

Isabelle STIBBE - Les maîtres du Printemps (Serge Safran)
Invitée en 2014 au Festival du Premier Roman pour Bérénice 34 - 44 (Serge Safran, 2013), Isabelle Stibbe publie en août 2015 son 2ème roman, Les maîtres du Printemps. Un métallurgiste, un sculpteur et un député se retrouvent au coeur du combat pour sauver le dernier haut-fourneau d'Aublange, en Lorraine. L'histoire d'une lutte collective pour préserver son humanité face à la logique de la finance.
Les maîtres du Printemps est en lice pour le Prix Littéraire du 2ème roman 2016.

Delphine de VIGAN - D'après une histoire vraie (Lattès)
Invitée en 2002 au Festival du Premier Roman pour Jours sans faim (Grasset, 2001), Prix Renaudot des Lycéens 2011 pour Rien ne s'oppose à la nuit (Lattès, 2011), Delphine de Vigan publie en août 2015 son 7ème roman, D'après une histoire vraie, un récit de la rencontre de l'écrivain avec L., personnage inquiétant.