Lundi, 7 Mars, 2022

« Ananda Devi est une femme discrète qui nourrit des obsessions tenaces. Elle crée des personnages féminins qui, tels des vers d'oreille, se lovent dans nos pensées et s'y installent durablement. Elle est pour moi une citoyenne du monde, un exemple de multiculturalité.
À Laval en 2019, elle me charme par sa lecture en créole. Je l'accompagne à Bruxelles lors d'une mise en lecture de Manger l'autre. Elle est une grande sœur en lettres, sage et expérimentée et moi poucette, je lis Les promenades de Timothée, aidée par la traduction française mais préférant de loin la poésie chantante de sa langue d'origine. Son dernier livre Le rire des déesses a aimanté ma curiosité. Hâte de le lire, hâte d'être en présence d'Ananda pour qu'elle nous en parle. » Annick Walachniewicz

Ethnologue et traductrice, Ananda Devi a publié une vingtaine d’ouvrages, entre recueils de poésie, nouvelles et romans. L’ensemble de l’œuvre d’Ananda Devi traite de l’enfermement social et mental ; elle se dresse contre toute forme de rejet, agité par des questions d’exclusion, d’altérité, de déviance et de souffrance.

Dans Le rire des déesses (Grasset, 2021), Ananda Devi nous plonge au cœur d’une révolte de prostituées d’une ruelle malfamée d’une ville au nord de l’Inde. Révolte pour dénoncer les folies de la foi, les traditions et le système des castes, le règne des hommes. Une ode aux femmes et à la liberté.

Dimanche 13 mars à 16 h au Château de Sainte-Suzanne
causerie animée par Annick Walachniewicz, autrice actuellement en résdience d'écriture en Mayenne

gratuit
en partenariat avec le Château de Sainte-Suzanne et la librairie M'Lire
conditions sanitaires en fonction des mesures gouvernementales imposées à nos partenaires

© H. Anenden